Média Alternatif Indépendant

Les licences artistiques sont-elles trop fermées ? Découvrez le point de vue de Christelle da Silva

Wendy
Explique un peu ton parcours scolaire.

Depuis l'âge de 6 ans je veux être professeure des écoles et je suis passionnée par l'art, donc mon parcours était quasiment tracé, après une seconde générale je me suis orientée vers un BAC L. Généralement on considère les littéraires comme des personnes très peu "terre à terre", dans la créativité etc ... ces clichés m'ont motivés à faire L plutôt qu'une autre filière. Après avoir obtenu mon bac, je suis allée à Paris 8 où j'ai fait une licence d'arts plastiques. Puis je suis allée à l'ESPE (École supérieure du professorat et de l'éducation) faire un master MEEF 1er degré (Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation) pour devenir professeure des écoles soit enseignante dans le primaire (maternelle + élémentaire).

Présente nous ton projet.

C'est un livre éducatif destiné aux enfants en bas âge qui permet d'aborder les premières notions de l'art: les couleurs. Les couleurs primaires et secondaires. Dans ce livre j'ai utilisé la police "comic sans MS" qui était à l'origine une police d'écriture destinée aux enfants et qui est devenue désuète voire ringarde, afin de la revaloriser. Les dessins, pour la plupart fait de formes géométriques, sont très simples. Autodidacte, ce sont mes textes, mes dessins, mon histoire, mon livre.

Comptes-tu ajouter des modifications à ton projet?

Après deux ans et l'avis de plusieurs personnes, plusieurs améliorations sont envisagées: une nouvelle couverture, l'ajout d'un résumé en quatrième de couverture avec le public visé, des couleurs changées, des illustrations modifiées mais aussi le format même du livre.

Comment es-tu passée de l'idée de la conception à la réalisation de ton projet.

En licence d'art plastiques je ne retrouvais pas l'autre part de moi qui est l'enseignement. Je voulais mêler pratique artistique et enseignement. Quoi de mieux pour se faire qu'un livre ? Les livres sont des supports dont tout le monde se sert et ils sont importants pour le développement des enfants.

Après avoir assisté à un cours où l'on devait créer des "story board" de livre, en s'inspirant de contes pour enfant, je me suis lancée.

Comment a été perçu ton projet en licence art plastiques?

Mes dessins, mon projet de devenir professeure des écoles a très peu été valorisé. Lorsque que l'on est en Arts on doit être "décalé" mais malgré tout rentrer dans des cases, on ne fait pas ce que l'on veut mais on fait ce que la formation veut. Mes dessins étant destiné à un public plus jeune, ils ne plaisaient pas. Seul un professeur, celui qui nous faisait faire des petits livres inspirés de conte pour enfant à valoriser mon projet.

Trouves-tu que l'éducation artistique que tu as suivi pendant trois ans est fermée? En gros, si ta démarche est pas hyper conceptuel, t'es out?

Complètement, comme je le dis plus haut on nous enseigne que l'art c'est soit, sa créativité etc mais on ne fait absolument pas ce que l'on veut, on ne laisse pas place à l'expression de nos sentiments, à notre créativité, on fait ce que l'on nous demande de faire. Sans concept on est OUT, je me considérais vraiment comme la marginale de la licence, envisageant un futur de prof et non une carrière artistique je n'étais pas prise au sérieux.

Pourtant il y a plein d'artistes reconnus aujourd'hui en France ou à l'étranger qui ont des démarches hyper simples à comprendre et qui généralement sont "bankables" (si t'as envie de citer des artistes en particulier).

Bien évidemment, je pense à Yves Klein, Keith Haring qui, malgré la simplicité de leurs projets, sont admirés. À travers leurs oeuvres on voit le message qu'ils veulent faire passer, on voit que ce sont eux et pas un travail qui a été fait pour plaire à autrui. Yves Klein a même fait breveter son bleu, le bleu Klein. Les personnages simplistes de Keith Haring sont connus dans le monde entier.

Aimerais-tu inclure ta passion pour l'illustration dans ta profession (maîtresse des écoles) ou peut-être y accorder une place plus importante à l'avenir?

Oui vraiment, aujourd'hui dans les écoles l'illustration s'arrête à "illustre ta poésie". Dans très peu d'écoles j'ai vu un livre créé par les enfants ou une histoire créée puis illustrée dans un projet d'Arts visuels. J'aimerais monter plusieurs projet comme raconter dans un conte ou une BD, l'année que les élèves ont vécu avec leur texte, leur dessin et avoir la possibilité de le faire imprimer, ou alors associer texte et dessin dans un projet d'art visuel, un élève qui écrirait une histoire, un autre qui l'illustrerait, ou encore construire un texte à partir d'une illustration.

Partager twitter/ facebook/ Copier le lien